Archives municipales de Marseille

Le­s­ Archives de Marseille, véritable mémoire de la ­ville, sont un des plus anciens centres­ d'archives municipales de France : dès 1593, la fonction d’"archivaire" est officiellement reconnue et remplie par Robert RUFFI, qui dispose alors d’un local spécialement dévolu à l’archivage.

Les Archives de Marseille conservent plus de 12 kilomètres linéaires de documents, dont certains remontent à la seconde moitié du XIIème et au début du XIIIème siècle, tels les registres des délibérations communales et le registre du not­aire marseillais Giraud Amalric (1248), le plus ancien registre notarié conservé en France.

Ces documents, versés par les différents services municipaux et complétés par des archives privées (particuliers, associations, entreprises, etc.) illustrent l’histoire de la municipalité depuis le XIIème siècle dans de nombreux domaines : administration générale de la commune, finances, urbanisme et architecture, population, justice et police, commerce, agriculture et industrie, cultes religieux, instruction publique, culture, etc.

Les Archives de Marseille ont aujourd’hui pour mission de continuer à collecter, conserver, communiquer et valoriser ces documents, qui sont à la fois les vestiges du passé et les fondements de l’avenir. En cela, elles participent de la cohésion de la société, en remplissant leur rôle de « sentinelle de l’Histoire », tout en s’inscrivant pleinement dans une dynamique citoyenne d’ouverture et de progrès.­ ­

En ce moment

Fragments

Fragments

Du 18 novembre 2016 au 14 avril 2017

Une exposition confrontant des tableaux de Jean-Paul Courchia et Carole Stern, deux peintres marseillais contemporains, à des photographies tirées des fonds d'archives : tableaux peints d’après des photographies d’archives, ou inversement photographies d’archives choisies d’après les tableaux, nous invitent à un jeu, un échange perpétuel entre réalité perçue et construction artistique et intellectuelle, entre fragmentation et construction de l'image.

Consulter